Prévention de la malnutrition maternelle FSO

Réduire l’incidence des bébés de petits poids de 50% en 3 ans d’implantation

Nutrition sans Frontières

NSF s’attaque à la base de l’insécurité alimentaire en adressant ses causes profondes, c’est-à-dire en implantant de mesures de prévention durables. Parce que la sécurité alimentaire est un déterminant majeur de l’indice de développement humain, NSF agit auprès d’individus vulnérables, principalement les mères et les enfants, pour qui l’alimentation est un frein au développement physique, psychologique, social ou économique

Le projet

Le projet FSO de Nutrition sans Frontières est une adaptation du programme québécois OLO au contexte béninois. En lien avec la cible des 1000 jours et fort de l’expérience québécoise, NSF va implanter le programme dans 5 régions éloignées différentes pour offrir le soutien nutritionnel adéquat pour 100 mères et leur nouveau-né. Ce soutien comprendra des interventions nutritionnelles individualisées et en petits groupes à partir de 12 semaines de grossesse jusqu’à 6 mois d’âge du nourrisson, des ateliers de soutien à l’allaitement en interdisciplinarité et avec les ressources locales, et fournira les aliments permettant de prévenir 80% des carences des mères vulnérables (ex; Fruit, soya, oeuf). Il fournira également un cadre de travail valorisant les nutritionnistes diplômés, intervenants pivots de l’approche écologique du programme OLO et permettra de documenter les bénéfices de cette approche innovante afin de la reproduire à l’échelle du pays et dans d’autres pays émergents

Les impacts

Pour les mères

Les mères sont les premières bénéficiaires du programme, mais les enfants sont les bénéficiaires ultimes. Il n’y a aucune intervention nutritionnelle axée sur la prévention auprès des mères en Afrique de l’Ouest s’échelonnant . Le projet FSO sera un modèle pour apprendre aux communautés vulnérables à régler la malnutrition une fois pour toute, par la prévention.

Pour la communauté

Le projet FSO soutient les mères de la communauté et les appuie à la recherche de solutions pour acquérir l’autosuffisance. En créant des partenariats avec des organismes fiables sur le terrain pour appuyer l’entreprenariat des mères, le projet a des impacts durables. Il permet de réinventer complètement les stratégies d’intervention, en misant sur la prévention, et en renforçant les capacités des organismes de femmes de la communauté.

Retombées à long terme

La mortalité infantile est encore de 1 enfant sur 2 avant l’âge de 1 an dans plusieurs pays émergents, notamment le Bénin. En soutenant les mères durant la grossesse, ici au Québec, nous avons réussi à réduire la mortalité infantile de 50% en dedans de trois années d’implantation du programme OLO. Il est fort probable que dans les pays ou la malnutrition atteint un enfant sur trois, les retombées seront encore plus spectaculaires. Tout est une question d’éducation et de renforcement de capacités.

Marrainez une naissance avec 20$ par mois en faisant un don récurrent